jeudi 27 septembre 2012

Les DSI européens rejettent et bloquent en masse les réseaux sociaux

A lire sur:  http://www.decideur-public.info/article-les-dsi-europeens-rejettent-et-bloquent-en-masse-les-reseaux-sociaux-110622323.html

Jeudi 27 septembre 2012
Selon l’étude Killer Apps 2012 réalisée par Easynet et Ipanema Technologies, les DSI européens rechignent à admettre les avantages des médias sociaux pour les entreprises. Ce rapport a été compilé sur la base d’enquêtes de terrains conduites cette année en ligne auprès de 550 répondants constitués à parité de DSI, directeurs IT, responsables IT et gestionnaires de réseaux. Les répondants sont des employés de grandes entreprises à travers l’Europe. Les répondants proviennent du Royaume Uni, de France, d’Espagne, d’Italie, de Belgique et du Benelux.
 
Les entreprises risquent de perdre des clients, de mettre en place des stratégies marketing inefficaces, de démotiver le personnel et de perdre leur avantage concurrentiel si elles ne tiennent pas compte des médias sociaux, préviennent les auteurs. Les principaux points de l'étude font ressortir que 67% des DSI et des directeurs IT européens déclarent bloquer Facebook, 60% bloquent YouTube, 49% bloquent Twitter et 56% bloquent toutes les vidéos online.
 
Pour Lisa Myers, CEO de Verve Search, une agence spécialisée en SEO & Social Media : « Il est risqué de bloquer les réseaux des médias sociaux. Je suis fortement étonnée par ces statistiques démontrant qu’autant d'entreprises le font. Le retour sur investissement des médias sociaux est simplement la garantie de l’existence de votre entreprise d’ici cinq ans. Plus de la moitié de la population mondiale a moins de trente ans et n'a jamais connu un monde sans Internet. Pour ces jeunes, Internet - et les médias sociaux par conséquent - est un mode de vie. Les entreprises ont besoin d'intégrer le pouvoir des médias sociaux pour ensuite l'utiliser, au lieu de le combattre, afin de fidéliser leur personnel et améliorer leur expérience client. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire