jeudi 8 décembre 2011

Le cloud computing selon Telenet

Telenet a beaucoup d'expérience en matière de cloud computing, notamment grâce au rachat de Hostbasket. Les applications et données liées à cette technologie ne se trouvent plus dans l'appareil de l'utilisateur mais ailleurs, et peuvent être sollicitées depuis n'importe quel endroit. Un point fort de Telenet réside dans la proposition d'une solution exhaustive de bout en bout pour le cloud computing. Elle englobe aussi bien les serveurs que les services et la connectivité fixe et mobile.
John Myklebust, Director Datacenter, hosting and cloud chez Telenet, considère d'abord le cloud comme un utilitaire. "Dans un modèle axé sur l'utilitaire, le client ne paie que les services qu'il utilise et dont il a besoin. Le cloud computing est donc, en quelque sorte, comparable à une centrale de taxis ou à la consommation d'eau, et les prestataires tels que Telenet sont parfaitement placés pour proposer ce type de services. Pour les entreprises, il importe de savoir que l'introduction du cloud en tant qu'utilitaire entraîne un glissement des capex vers les opex : finis, les coûts liés à l'élaboration de systèmes, seuls demeurent les coûts opérationnels. L'entreprise peut alors utiliser les capex qui ne relèvent plus de l'IT pour développer ses activités-clés. C'est un énorme avantage."
"Dans un modèle axé sur l'utilitaire, le client ne paie que les services qu'il utilise et dont il a besoin."
John Myklebust

Modèle hybride

Mais d'après John Myklebust, les atouts du cloud computing ne se limitent pas aux économies. "Le cloud computing peut aussi apporter une belle valeur ajoutée. La productivité s'améliore car chacun peut utiliser en tous lieux les applications et données nécessaires, au moment où il en a besoin. Cela ne signifie pas qu'il soit impératif ou possible de tout intégrer dans le cloud. Je crois plutôt en un modèle hybride, combinant des services IT traditionnels et des services dans le cloud. Une entreprise préférera garder certaines choses en interne et en sous-traiter d'autres. De même, chaque entreprise a ses propres besoins et se situe dans sa phase de maturité spécifique. Ce n'est pas tout ou rien. Mais la protection de la vie privée et des données ne doit pas être un prétexte pour éluder le cloud, dont les modalités juridiques et technologiques sont bien réglées. Aujourd'hui, l'appréhension de certains vis-à-vis du cloud computing est surtout émotionnelle."

Modèle de collaboration

John Myklebust : "Nous ne prétendons pas avoir tout pour tout le monde. Ainsi, les intégrateurs de systèmes demeurent d'importants partenaires à nos yeux. Nous développons et fournissons des composantes de cloud computing innovantes, que les intégrateurs utilisent pour installer les infrastructures et applications adéquates au sein de grandes entreprises. Avec nos partenaires, nous avons tous les atouts en main pour devenir un acteur phare du cloud computing dans le segment des entreprises. Nous disposons de l'expérience, de l'expertise et de la technologie requises à cet effet. Dans le secteur des PME, les fournisseurs IT locaux restent les interlocuteurs par excellence. Nous allons les aider avec des formations et des services de cloud computing dans des formules prêtes à l'emploi. Notre appui leur permettra de réaliser encore plus aisément un cloud office avec messagerie, stockage de documents et création web."
"Je crois plutôt en un modèle hybride, combinant des services IT traditionnels et des services dans le cloud."
John Myklebust

Tendances

John Myklebust : "Notre tâche consiste aussi à réagir proactivement aux tendances qui s'annoncent ou se développent. Ainsi, nous ne pouvons pas passer à côté de la 'Génération i'. Cette nouvelle génération veut pouvoir travailler et communiquer partout, sans limitations techniques. Le cloud computing leur offre cette possibilité, et ils tiennent à en profiter sans se soucier de la technologie même. Nous devons, par exemple, faire en sorte que les clients puissent alterner automatiquement entre 3G et Wifi, ou entre mobile et fixe. Pour eux, il est essentiel d'avoir directement la connexion la plus confortable et la plus avantageuse. C'est plus important que la façon d'y parvenir. Un autre critère réside dans la synchronisation : ici aussi, les clients souhaitent une transparence totale. Ils veulent être certains de toujours avoir la dernière version d'un fichier, quel que soit l'appareil utilisé pour accéder au cloud : smartphone, tablette, portable,… Une réalité qui reflète la disparition progressive du modèle du bureau.

Qu'est-ce que le cloud computing ?

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) définit le cloud computing comme "un modèle d'accès réseau à la demande à un pool mutualisé de ressources informatiques configurables (réseaux, serveurs, systèmes de stockage, applications, services, etc.), que l'on peut fournir rapidement, avec un minimum de gestion ou d'intervention du prestataire de services."
Le NIST énumère les 5 caractéristiques fondamentales du cloud computing :
  • Libre service (On-demand self-service) : l'utilisateur détermine lui-même la nature, l'ampleur et le timing des services auxquels il recourt, sans intervention du fournisseur de services
  • Accessibilité sur l'ensemble du réseau (Broad network access) : l'accès s'effectue via un réseau à large bande appliquant des normes (généralement http) compatibles avec un vaste éventail d'appareils : portables, smartphones, tablettes, ...
  • Utilisation partagée (Resource pooling) : les utilisateurs partagent les ressources (capacité de stockage, puissance de calcul, etc.) sans devoir être informés de leur emplacement physique
  • Évolutivité (Rapid elasticity) : la capacité d'un service peut être adaptée de façon rapide et flexible, souvent automatiquement
  • Service mesurable (Measured Service) : l'utilisation de services de cloud computing est mesurable, contrôlable et sujette à des rapports transparents

Source : National Institute of Standards and Technology

Plus d'informations :

http://telenet.be/business/fr/large/newsletter/newsletters/3/inside-telenet-cloud-comp?utm_campaign=businessbytes_201112&utm_medium=tips_artikel&utm_source=

Aucun commentaire:

Publier un commentaire