jeudi 16 février 2012

Vers la lisibilité du service rendu par le Système d’information Par Sabine Bohnké, fondatrice du cabinet Sapientis

jeudi 16 février 2012
Nous publions cette semaine quelques résultats intermédiaires obtenus  de la  4e enquête « modernisation et pilotage des SI», afin d’illustrer les premières tendances générales d’évolution observables sur trois ans.  N’hésitez pas à participer à l’enquête 2012, actuellement en cours à destination des entreprises utilisatrices (secteur public, industries, bancassurance, commerce et distribution, télécoms … hors SSII, SCIT et éditeurs). Plus vous serez nombreux, plus les enseignements à partager  seront instructifs (notamment au niveau de l’analyse détaillée par secteurs ou par taille d’entreprise) !
 
Nous avons déjà remarqué une évolution positive dans l’implication des utilisateurs pour intégrer plus d’indicateurs métiers afin d’améliorer la lisibilité/visibilité des services rendus par le SI. Pour 1/3 des entreprises utilisatrices, si on regarde l’évolution sur 3 ans, cette implication reste toujours aussi difficile, tandis que de moins en moins d’entreprise la considère comme insuffisante au point d’être un frein et qu’elles sont plus nombreuses à avoir réussi cette implication ou à être en cours de succès.

 On peut également suivre sur trois ans l’importance revêtue par cette implication de par l’enjeu autour de la lisibilité et la visibilité des services rendus par l’existant, seul moyen pour la DSI de pouvoir pondérer la pression toujours constante sur les réductions de coûts au regard de la valeur ajoutée apportée pour l’entreprise. En 2010, nos répondants étaient 42% à estimer que la visibilité/traçabilité du service rendu par l’existant était à améliorer de beaucoup à entièrement.
 
En 2011, l’enjeu d’évolution de la DSI « améliorer la lisibilité/visibilité du service rendu par l’existant » a été sélectionné comme élevé à très élevé à 68%, et en 2012, à 80%.
De même, on notera une prise en compte progressive, d’une certaine manière du « développement durable » du SI. En effet, les entreprises ont amélioré sur trois ans leur prise en compte de l’existant.

On constate cela d’une part au niveau de l’inventaire du patrimoine applicatif du SI, car le pourcentage d’entreprises n’en réalisant aucun diminue tandis que des inventaires plus réguliers sont mis en place. D’autre part,  au niveau des études avant refonte, elles sont plus souvent réalisées et en suivant une méthode définie.

Autre évolution à observer, la mise en place de plan de reprise d’activité systématique pour les systèmes critiques. Si en 2010 et en 2011, c’était loin d’être généralisé, la tendance semble s’inverser dans cette dernière enquête.

http://www.infodsi.com/tribune/128976/vers-lisibilite-service-rendu-systeme-information-sabine-bohnke-fondatrice-cabinet-sapientis.html?key=

Aucun commentaire:

Publier un commentaire