mercredi 27 juin 2012

Forrester guide les DSI à l'heure de la Business Technology

A lire sur:  http://www.cio-online.com/actualites/lire-forrester-guide-les-dsi-a-l-heure-de-la-business-technology-4401.html?utm_source=mail&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter


Edition du 21/06/2012 - par Bertrand Lemaire
Forrester guide les DSI à l'heure de la Business Technology


L'IT est mort, vive la BT ! C'était le mot d'ordre au double forum organisé par le cabinet Forrester à Paris les 19 et 20 juin 2012. Le rôle des DSI, dans cette nouvelle ère, est transformé tandis que s'épanouissent Big Data, médias sociaux, BYOD...

« Digital First » [Le Digital avant tout] était le cri de ralliement proclamé par George Colony (en photo), PDG de Forrester, lors du double forum pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique organisé par ce cabinet à Paris les 19 et 20 juin 2012, à l'Hôtel Mariott boulevard Saint-Jacques. D'un côté, un forum destiné aux DSI/CIO, de l'autre un forum pour les architectes d'entreprises mais, à chaque fois, un constat : « l'IT est mort, vive le BT ! ». Et tant pis pour British Telecom qui voit sa marque se diluer, George Colony lui suggérant de s'en réjouir.

De quoi s'agit-il ? Rien de moins que la nécessaire fusion entre la stratégie technique et la stratégie d'entreprise. L'ère des technologies de l'information (IT) laisse donc place à celle des technologies du business (BT). Cette convergence pousse bien sûr à la redéfinition du rôle du CIO, rebaptisé au passage CBTO.

Fréquenter davantage son smartphone que son conjoint

« La technologie est partout et, d'ailleurs, la plupart de nos analystes dorment avec leurs smartphones » a constaté Matthew Brown, vice-président et directeur de recherche du cabinet Forrester. Le personnel de Forrester n'est pas une exception : 60 % des gens ont leur smartphone près de leur lit, deux fois plus de gens refusent d'imaginer de se passer d'Internet que de vivre sans leur conjoint (97 % contre 43%), et la moitié des britanniques ont une réelle phobie de la perte de leur smartphone. Pour Peter Hinssen, un conférencier extérieur au cabinet, « la nouvelle normalité est digitale ».

Dans cette nouvelle normalité, le BYOD [Bring Your Own Device] est une évidence : 48 % des employés ont le smartphone qu'ils veulent même s'ils l'utilisent à des fins professionnelles, 29 % le choisissent dans une liste autorisée par leur entreprise et seulement 23 % ne disposent que du smartphone fourni par leur employeur.

Cette « normalité digitale » entraine une double priorité dans les douze prochains mois selon Sharyn Leaver, vice-présidente et responsable de département de Forrester : résister aux risques induits par le BYOD mais aussi faire de l'IT/BT le moteur de l'innovation.

L'informatique n'a plus d'importance en elle-même

Le DSI/CIO, devenu CBTO, voit de ce fait son rôle transformé. Il n'est plus celui qui implémente des technologies en demeurant le Grand Incompris. « Si les DSI continuent de venir de Mars, c'est leur fin » avertit Peter Hinssen. Celui-ci a bien entendu cité le désormais célèbre article de Nicolas Carr paru dans la Harvard Business Review, « IT doesn't matter » [« L'informatique, on s'en fout ! »]. Ce qui compte, désormais, c'est l'usage, l'innovation métier. Et le DSI/CIO/CBTO se voit ainsi contraint d'innover tout au long de la chaîne de valeur des entreprises. Malgré tout, le DSI/CIO/CBTO ne dirige pas l'innovation. Il la co-créé.

Qui veut encore parler de technologies ?

Les technologies sont (...)
Page suivante (2/3) >

Aucun commentaire:

Publier un commentaire