vendredi 22 juin 2012

Les grands patrons sont toujours connectés et ça leur va bien

A lire sur:  http://www.infodsi.com/articles/133571/grands-patrons-sont-connectes-va-bien.html?key=

jeudi 21 juin 2012
Être connectés en permanence, est-ce un avantage ou un inconvénient pour les grands chefs d'entreprise ? Si l'on en croit l'étude réalisée par l'agence Gyro en partenariat avec Forbes, il s'agirait plutôt d'un avantage.

D'après cette étude, 95% des dirigeants d’entreprises disent envoyer régulièrement des mails professionnels en dehors des horaires de bureau classiques. 83% se sentent également mieux préparés à prendre d’importantes décisions grâce à ce constant échange d’informations en flux tendu avec leurs collaborateurs.

66% indiquent même qu’ils prennent de meilleures décisions en ayant plus de temps pour y réfléchir, en dehors du bureau. Pour 56% d'entre eux, plus de la moitié des décisions est d'ailleurs prise à la maison. Ils sont même 36% à expliquer qu'ils favoriseraient la résolution d’un problème professionnel plutôt qu’un événement personnel.

Cela pourrait passer pour une aliénation, mais visiblement non. "Ces personnes ne ressentent aucune frustration et jouissent d’une totale liberté pour profiter de leur temps libre sans en ressentir aucune entrave" souligne l'agence de communication Gyro. Au final, seuls 16% confessent qu’ils rencontrent des difficultés pour séparer leur vie professionnelle des moments familiaux et ils ne sont que 3% à ne pas envoyer des mails professionnels pendant leurs vacances.

La connexion permanente de ces chefs d'entreprise n'apparaît donc pas comme une contrainte, mais comme un "facilitateur". Ils se sentent aujourd'hui beaucoup moins prisonniers et sous pression, et ne sont plus contraints de prendre des décisions entre 9h et 19h, du lundi au samedi. "Ces dirigeants mélangent désormais efficacement vies professionnelle et familiale" souligne Christophe Becker, CEO de Gyro. "La frontière qui existait jusqu’alors a totalement disparu et semble très clairement profiter à la qualité des décisions prises par les chefs d’entreprises".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire