mercredi 20 juin 2012

Le pilotage des coûts, au sein de la DSI-RC Agirc-Arrco, se fait à deux niveaux

A lire sur:  http://www.cio-online.com/entretiens/lire-depenser-mieux-pour-financer-les-grands-projets-439.html?utm_source=mail&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter

Dominique Poussin

Secrétaire général de la DSI-RC Agirc-Arrco

par Bertrand Lemaire


« Le pilotage des coûts, au sein de la DSI-RC Agirc-Arrco, se fait à deux niveaux : celui du projet usine retraite d'une part, celui des coûts informatiques d'autre part » explique Dominique Poussin, secrétaire général de la DSI-RC Agirc-Arrco.


(18/06/2012) - L'Agirc et l'Arrco sont les deux régimes de retraite complémentaire des salariés du privé. Il y a donc 30 millions d'individus concernés et 70 milliards d'euros de flux financiers annuels gérés. La DSI « retraite complémentaire » a été créée pour gérer « l'usine retraite », c'est un dire un PGI unique pour gérer tous les métiers liés à la retraite dans tous les organismes adhérents. Cela inclut notamment le prélèvement des cotisations comme le paiement des pensions.
« Le pilotage des coûts, au sein de la DSI-RC Agirc-Arrco, se fait à deux niveaux : celui du projet usine retraite d'une part, celui des coûts informatiques d'autre part » explique Dominique Poussin, secrétaire général de la DGI-RC Agirc-Arrco.
467 millions d'euros sont consacrés chaque année à l'informatique au sein des régimes et le projet usine retraite est lui de 300 millions d'euros sur 6 ans. Pour analyser les dépenses, la méthode ABC a été utilisée. Du coup, l'analyse des coûts est passée d'une approche par la comptabilité générale à une approche par service rendu.
Désormais, le modèle de coût va s'appliquer aux budgets prévisionnels et ainsi être utilisé pour effectuer les choix d'investissements. Dépenser moins est certes un objectif mais il s'agit aussi de pouvoir financer de grands chantiers.

L'interview en vidéo

Aucun commentaire:

Publier un commentaire